• English
  • Français


Lutter contre le bruit des transports


Lutter contre le bruit des transports

Le bruit routier

Ennemi numéro 1 des citadins, la circulation automobile constitue la principale source de nuisance sonore. Au bruit des organes mécaniques (moteur, échappement, transmission, freins, arrêts, attentes et démarrages aux feux rouges) s’ajoute celui du contact entre le pneumatique et la chaussée. Pour y remédier, des solutions existent, qu’il faut parfois combiner.

Le bruit aérien

Particulièrement ressenties par les riverains des aéroports, les nuisances sonores générées par les aéronefs sont une source de gêne importante. Des moyens existent pour tenter de limiter la gêne.

Le bruit ferroviaire

A niveau égal, les nuisances sonores générées par le trafic ferroviaire semblent être mieux acceptées par les riverains que le bruit routier. Celles-ci dépendent de la nature de l’infrastructure, de l’exploitation qui en est faite et des matériels roulants qui l’empruntent. Si les atouts écologiques du train sont déjà considérables, des progrès en matière de réduction du bruit sont encore possibles.