Les bruits de comportement

Les bruits de comportement sont tous les bruits provenant, de jour comme de nuit, du comportement indélicat des personnes vivant dans un logement ou passant dans les parties communes des immeubles.

Ceux-ci peuvent être provoqués par :

• un individu locataire, propriétaire ou occupant (bruits de pas dans l’escalier, claquements des portes, déplacements d’objets...) ;

• une chose (instrument de musique, chaîne hi-fi, outil de bricolage, pétard et feu d'artifice, pompe à chaleur, éolienne, électroménager...) ;

• un animal (aboiements...).

Lorsque ces bruits sont commis la nuit, c'est-à-dire entre 22h et 7h, on parle de tapage nocturne.

Les bruits de comportement semblent occasionner une multiplication des plaintes depuis une quarantaine d’années.

Selon l’étude CREDOC pour Bruitparif réalisée en 2016, plus d’un Francilien sur deux (52%) se déclarent gênés par les bruits de leurs voisins. Ils sont même 29% à citer leurs voisins comme la première source de gêne sonore à leur domicile.

La problématique semble exacerbée dans le bâti ancien du fait des cloisons intérieures de faible épaisseur, des bruits de planchers, d’évacuation d’eau, de claquements de portes palières, etc.