Les expositions au bruit du trafic ferroviaire

A l’échelle régionale, le bruit des circulations ferroviaires affecte une partie non négligeable du territoire. Toutefois, la population qui y est exposée est bien moindre que pour le bruit routier et même que pour le bruit aérien.

Exposition globale sur 24h au bruit ferroviaire

Population exposée au bruit ferré par niveau de bruit et classe d’exposition - Indicateur Lden

G:\9_SIG\9_1_Donnees\CBS_Calculees\_CartesConsolidation\2007_Echeance1\Cartes\Cartes_Mars2014\PopExposee_Mailles\RAPPORT_Maille_Pop_FerLden_IDF.jpg

Densité de population exposée à un dépassement de la valeur limite pour le bruit ferré - Indicateur Lden

Réalisée par Bruitparif - Sources des données : CEREMA, SNCF Réseau, RATP, IAU-IdF

Exposition nocturne au bruit ferroviaire

La nuit, 5,3% des Franciliens, soit environ 606 000 habitants vivent encore dans un logement avec une façade exposée à plus de 55 dB(A) selon l’indicateur Ln et 1% des habitants seraient exposés à des niveaux supérieurs à la valeur limite prise par la France de 65 dB(A) selon l’indicateur Ln, ce qui correspond à environ 120 000 Franciliens, ce qui est plus que pour les dépassement relatifs à l’indicateur Lden.

Population exposée au bruit ferré par niveau de bruit et classe d’exposition - Indicateur Ln

G:\9_SIG\9_1_Donnees\CBS_Calculees\_CartesConsolidation\2007_Echeance1\Cartes\Cartes_Mars2014\PopExposee_Mailles\RAPPORT_Maille_Pop_FerLn_IDF.jpg

Densité de population exposée à un dépassement de la valeur limite pour le bruit ferré - Indicateur Ln

Réalisée par Bruitparif - Sources des données : CEREMA, SNCF Réseau, RATP, IAU-IdF