Les origines du bruit routier

L’intensité du bruit du trafic routier est essentiellement fonction du volume et du type de trafic, du type de moteur et de pneus ainsi que de l’aménagement et du revêtement des voiries. Le niveau sonore est également fortement tributaire de la vitesse des véhicules et de la manière de conduire des automobilistes.

Le bruit émis par les véhicules à moteur est complexe et a plusieurs origines. Il dépend du type de véhicules - VL, PL et véhicules deux roues motorisés - les poids lourds étant en moyenne les plus bruyants.

Pour chaque type de véhicules, le bruit émis provient principalement :

Les différentes contributions au bruit routier (Source : Note d’information Cftr n°4 Juin 2001)

La source principale de bruit d’un véhicule varie en fonction de sa vitesse de circulation. En dessous de 30-40 km/h pour les véhicules légers et de 40-50 km/h pour les poids lourds, c’est principalement le bruit du moteur que l’on entend. Au-delà, prédomine le bruit généré par le contact pneu/chaussée.

Principe d’évolution du niveau de bruit global en fonction de la vitesse

Mais l’émission sonore d’un véhicule dépend également :