• English
  • Français


Actualités

Inauguration des écrans acoustiques et des protections de façades à Noisy-le-Sec et à Bondy

Inauguration des écrans acoustiques et des protections de façades à Noisy-le-Sec et à Bondy
En direct - 09/06/2015
Pour lutter contre les nuisances sonores à Noisy-le-Sec et à Bondy, un vaste programme de résorption des points noirs de bruit ferroviaire (PNBf) a été engagé.
 
Après deux ans de travaux, la plus grande opération de traitement de PNBf à avoir bénéficié d'un financement public en phase travaux, est aujourd'hui finalisée.
 
Retour sur une opération de longue haleine et de grande envergure.
 
La zone urbaine située autour du noeud ferroviaire des communes de Noisy-le-Sec et de Bondy avait été retenue comme site pilote PNBf en 2001 dans le cadre d'une délibération prise par la Région Ile-de-France. Une étude acoustique préalable lancée en 2002 a ensuite permis de déterminer les niveaux sonores en façades et d'identifier des dépassements des seuils réglementaires, de jour comme de nuit, dans certains secteurs. Suite à cette étude préalable, des études complémentaires ont été lancées dans le but de dimensionner les dispositifs nécessaires à la résorption des PNBf. Une concertation continue a été menée par le maître d'ouvrage afin d'inclure les habitants et les collectivités concernées dans la dynamique du projet. Entre 2010 et 2011, la concertation a permis de présenter le projet issu des dernières études, de recueillir les observations des participants et de définir le programme opérationnel des aménagements. Les travaux se sont déroulés sur un peu plus de deux ans, entre février 2013 et avril 2015.

Le montant global des travaux a atteint 15,88 millions d'euros et a été financé comme suit :

  • 42% ADEME
  • 20% Etat
  • 20% Région Ile-de-France
  • 13% SNCF Réseau
  • 3,33% Communauté d'agglomération Est Ensemble
  • 1,67% Département de Seine-Saint-Denis

Pour résorber les points noirs bruit ferroviaires de Noisy-le-Sec et de Bondy, deux solutions ont été combinées :

  • L’installation de 12 écrans anti-bruit le long des voies ferrées.
    La hauteur de ces écrans varie de 2 à 4 m et leur longueur de 80 à 630 m, pour un total de 3,155 km.

  • Les travaux d'isolation des façades de 214 logements avec plus de 750 nouvelles fenêtres posées, couplant des performances acoustiques et thermiques.

(source : dossier de presse)

Au total, ce sont 654 logements qui ont ainsi vu une nette réduction de leur exposition au bruit des circulations ferroviaires. Concrètement, pour un écran de 3 m de hauteur, le gain acoustique peut aller jusqu'à 12 décibels en rez-de-chaussée, et être ressenti jusqu'au 2ème étage. Et pour l'isolation acoustique des bâtiments, le gain acoustique peut aller jusqu'à 15 décibels. Rappelons à titre de comparaison qu'une baisse de 10 décibels correspond à une division par deux de la sensation auditive, ce qui veut dire que le bruit paraît deux fois moins fort.

L'inauguration des dispositifs de protection mis en oeuvre s'est déroulée en présence des représentants des principaux financeurs et parties prenantes de cette vaste et longue opération : Etat, Ademe, SNCF réseau, Région Ïle-de-France, Département de Seine-Saint-Denis, Communauté d'agglomération Est Ensemble, Ville de Noisy-le-Sec, Ville de Bondy et représentants des riverains.

Les riverains présents ont souligné la nette amélioration de leur qualité de vie apportée par cette opération. Ils peuvent désormais tenir une conversation dans leur jardin même lorsque les trains passent et se disent moins fatigués et moins perturbés dans leur sommeil.

SNCF Réseau et Bruitparif s'engagent dans un partenariat inédit
En direct - 28/03/2017
Didier Bense, Directeur général SNCF...
Le 3 mars, c'est la journée mondiale de l'audition
Bruit et santé - 28/02/2017
La journée mondiale de l’audition se tiendra le 3...