• English
  • Français


Actualités

Résultats d'un nouveau sondage "Les Français et les nuisances sonores"

Résultats d'un nouveau sondage "Les Français et les nuisances sonores"
Étude - 17/10/2014
A l'occasion de la 7ème édition des Assises nationales de la qualité de l'environnement sonore, l'Ifop a dévoilé les résultats d'un nouveau sondage réalisé pour le compte du Ministère de l'Ecologie, du développement Durable et de l'Energie, auprès d'un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Selon ce sondage, plus de 8 Français sur 10 (82%) indiquent se préoccuper des nuisances sonores, dont plus d’un tiers (35%) affirment même s’en préoccuper « tout à fait ». A l’inverse, moins d’une personne interrogée sur 5 (18%) ne prête pas d’attention particulière à ce type de désagrément (dont seuls 3% n’y accordent « pas du tout » d’attention), signe que le bruit représente une question d’importance dans la vie quotidienne.
 
86 % des personnes interrogées se déclarent au moins "un peu gênées" par le bruit à leur domicile. 13 % des interviewés estiment que les nuisances sonores auxquelles ils sont confrontés sont "très gênantes" et 32 % les considèrent "assez gênantes". Au sein de l'agglomération parisienne, près d'un habitant sur 4 (24%) considère que la gêne liée au bruit est très élevée.
 
Les personnes ressentant une gêne incriminent en premier lieu deux sources de bruit : la circulation routière d'une part (37 % de mentions "en premier", 67 % au total) et le voisinage d'autre part (respectivement 38% et 65%).
 
L'intérêt pour les questions relatives aux nuisances sonores croît avec la taille de l'agglomération (allant de 78% pour les habitants des communes rurales à 86% pour ceux habitant l'agglomération parisienne). Cet intérêt apparaît également assez logiquement corrélé à l'intensité de la gêne subie par les nuisances sonores à son domicile (allant de 52% pour les interviewés n'étant pas gênés à 98% pour ceux affirmant être "très" gênés).
 
Faisant écho à la forte préoccupation exprimée à l'égard des nuisances sonores, 2 Français sur 3 désireraient recevoir de l'information concernant le niveau de bruit dans leur agglomération. Pour l'agglomération parisienne, le ratio est même de 3 habitants sur 4.
 
 
SNCF Réseau et Bruitparif s'engagent dans un partenariat inédit
En direct - 28/03/2017
Didier Bense, Directeur général SNCF...
Le 3 mars, c'est la journée mondiale de l'audition
Bruit et santé - 28/02/2017
La journée mondiale de l’audition se tiendra le 3...